La Neuvième Porte de Jérusalem : la Porte des Tanneurs

Comment ça la Porte des Tanneurs ?!

Une neuvième Porte ?

Où ça ?

J’ai déjà parlé des 8 Portes qui percent la muraille de la Vieille Ville de Jérusalem, dans cette partie 1 Les 8 Merveilleuses Portes et dans cette partie 2.

Et maintenant, je vous parle d’une autre Porte ?

Non, elle n’est pas apparue à la suite d’un abracadabra.

Ni n’a été construite depuis la parution de mes articles.

Elle a toujours été là.

C’est juste qu’elle a été rouverte récemment.

Et qu’elle est moins imposante, on va dire plus discrète (vu son passé), que ses 8 sœurs.

Je vous la réservais pour un autre article, voilà qui est fait 😉

 

La Porte des Tanneurs Rouverte

Elle se situe proche de la Porte des Maghrébins, au Sud des fortifications (vous avez le plan ici) de la Vieille Ville de Jérusalem. De là, marchez 15 mètres vers l’Ouest, et vous y êtes.

Ancien passage datant du 13e siècle, elle a été longtemps oubliée, jusqu’à ce que des archéologues la dégagent après la Guerre des Six Jours (juin 1967).

Elle n’est accessible qu’aux piétons, par une passerelle, car elle mesure un peu moins de 2 mètres de large.

La Neuvième Porte de Jérusalem : la Porte des Tanneurs
Old Jerusalem Tanner’s Gate » par Utilisateur:Djampa – User:Djampa — Travail personnel. Sous licence GFDL via Wikimedia Commons – https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Old_Jerusalem_Tanner%27s_Gate.jpg#/media/File:Old_Jerusalem_Tanner%27s_Gate.jpg

Pourquoi ce nom ?

Tout simplement parce qu’on pense qu’elle était réservée aux Tanneurs.

En effet, des tanneries se trouvaient tout autour, à l’intérieur comme à l’extérieur des murailles.

Car les tanneurs (qui ne devaient pas sentir la rose ni d’ailleurs le jasmin), considérés comme impurs dans la tradition Juive, du fait qu’ils touchaient des animaux morts, vivaient en marge de la société.

Voilà pourquoi on leur avait réservé une belle porte rien que pour eux.

Des fouilles alentours ont révélé des bassins qui devaient servir à tremper les peaux ainsi que de nombreux ossements d’animaux.

La porte des Tanneurs (à gauche) et la porte des Maghrébins (à droite). Source : « P7290151-A » par Ranbar — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons – https://commons.wikimedia.org/wiki/File:P7290151-A.JPG#/media/File:P7290151-A.JPG

 

Je vous souhaite de bonnes vacances, en cours ou à venir 🙂

 

PDF24    Envoyer article en PDF   

13 thoughts on “La Neuvième Porte de Jérusalem : la Porte des Tanneurs”

  1. Ah ! En voilà une bonne nouvelle ! 9 portes c’est un bon chiffre, même si le 8 est le symbole de l’infini. Mais le 9 clôt un cycle, donc c’est normal que tu termines par celle-ci.

    Merci Marjorie de nous avoir enseigné tout cela.

    En tant que petite curieuse, j’aimerais savoir si dans ton roman les portes jouent un rôle important ? Sans doute, mais je voudrais comprendre le lien s’il y en a un. Merci d’avance de ta réponse.

    http://danny-kada-auteure.com/lincendie
    Danny KADA Articles récents…L’incendieMy Profile

    1. Excellente question, Danny 😉
      Elles ne jouent pas un rôle en soi (du moins à ce stade de mes idées), par contre elles sont bien présentes car mes Protagonistes passent par certaines d’entre elles. C’est une présentation historique et géographique du cadre.
      Mais je songe de plus en plus à leur donner un rôle, du moins une déjà.
      C’est vrai que 9 est un nombre symbolique important 🙂

  2. Merci Marjorie pour cette belle surprise de fin de soirée (en ce qui me concerne).
    dis-moi, cette petite porte aurait-elle une place importante ? que cache-t-elle donc ? un mystère ou une révélation ? ou juste un passage comme le suggère le neuf ? (et pas le n’oeuf, hihihi)
    aurait-ce un rapport avec le chameau et le chas d’une aiguille ? l’un de tes protagonistes serait-il « péter de tunes » ?
    cogite bien… moi je vais sreposer mes yeux… et le reste.
    Tiens-moi au courant de tes cogitations effrénées…. merci.

    1. Hi hi hi Agnès, tu vas faire bouillonner mes neurones à chercher des intrigues supplémentaire ^_^
      A priori non, mais… pourquoi pas lui donner sa place dans mon roman, en plus c’est une porte un peu secondaire, pas très visible…
      Je suis certaine maintenant de donner un rôle à au moins l’une de ces 9 Portes 🙂
      Grâce à vous, mes fidèles lecteurs (trices) !

  3. C’est vrai que les tanneries ont la réputation de sentir très mauvais, au point d’avoir toujours été regroupées dans un quartier qui leur était réservé, et c’est encore le cas dans certaines régions du monde il me semble.
    Double punition pour les tanneurs de Jérusalem alors… non seulement ils travaillaient dans la puanteur, mais en plus dénigrés par leurs concitoyens. Dur, dur !
    Pourtant, tout le monde devait être bien content de pouvoir acheter des objets en cuir… d’ailleurs c’est aberrant comme mentalité. Même traité, le cuir c’est de l’animal mort. Alors, tous impurs au final ? 😉

    1. Hello Sandro,
      Excuse-moi pour ce temps de réponse trop long, je vois seulement ton commentaire.
      Depuis que je ne reçois plus les notifications, c’est pas forcément le top pour être réactive 😉
      C’est vrai, les tanneries et tanneurs ont toujours mauvaise réputation. Je ne connais pas l’odeur, j’aimerais bien sentir à quoi ça ressemble.
      Oui, c’est aberrant, déjà comme tu dis, ils devaient être bien contents d’avoir des objets en cuir. Quant à l’animal mort qui est impur, je dirais que c’est une aberration religieuse de plus. En tout cas une « règle » qu’il faut suivre les yeux fermés, sans réfléchir.

      1. Pas de souci Marjorie 🙂
        Chez moi les notifications arrivent mais avec beaucoup de retard. Tu peux demander au blog de t’envoyer un mail quand tu reçois un nouveau commentaire. En ce qui me concerne, c’est ce qui marche le mieux.
        Sandro Articles récents…Les arbres-montagneMy Profile

      2. Oui c’est ce que je fais, je reçois par mail, c’est ça qui est bizarre.
        Mais peut-être que le mail de notif pour le commentaire est passé dans mes spams, ou que je ne l’ai pas vu car j’ai beaucoup de mails.
        Enfin mieux vaut tard que jamais lol !

    1. Hello Seb !
      Oui, il y a des métiers comme ça, décriés pour un détail, en dépit de leur utilité…
      Ah, super, mieux vaut tard que jamais, comme la tortue de la fable lol ! Contente qu’elle t’ait plu.
      C’est vrai qu’elle pourrait être sympa, développée en roman. Oui la fin est surprenante, comme souvent dans les nouvelles. Mais pas évident de faire une chute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge